Tout ce qu’il faut savoir sur le bridge dentaire

bridge dentaire

Le chirurgien dentiste peut de temps en temps opter pour la pose d’un bridge dentaire. C’est une solution très efficace pour remplacer une ou plusieurs dents. Cependant, il se distingue des autres par la nécessité d’avoir d’autres dents naturelles ou des implants pour piliers. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet !

Pourquoi un bridge dentaire ?

Le bridge dentaire ou pont dentaire est une solution pour ne pas rester édenté toute sa vie. Il s’agit de plusieurs couronnes collées entre elles. Du côté esthétique et avec les avancées technologiques, on peut obtenir des résultants se rapprochant des dents naturelles. Avec des dents de remplacement, le patient pourra mieux mastiquer et aura une meilleure prononciation. Cela évitera par la suite l’effondrement de la mâchoire, qui arrive le plus souvent aux personnes n’ayant plus des dents postérieures.

Cependant, il ne faudrait pas négliger les risques sur les dents adjacentes. Les préparations risquent de les endommager. Le praticien lime généralement les dents voisines. Donc elles seront plus fragiles et le port peut entrainer l’apparition de caries ou d’une infection.

Les différents types de bridge dentaire

En effet, pour chaque patient, le dentiste peut prescrire l’un des bridges dentaires ci-après :

  • Le bridge dentaire collé : idéal pour remplacer une ou deux dents, avec la nécessité de s’appuyer sur les dents voisines
  • Le bridge dentaire conventionnel : avec une plus grande préparation (retouche…) des dents voisines qui vont les supporter pour voir un meilleur emplacement
  • Le bridge dentaire amovible : il peut être retiré par le propriétaire en cas de besoin
  • Le bridge sur implant : quand les dents naturelles ne suffisent pas pour supporter le bridge, il faut procéder à la pose d’un implant.

Le prix varie selon le nombre d’éléments. Prévoyez entre 800 à 1000 euros pour un bridge dentaire de 3 éléments. Cependant, d’autres facteurs influent également sur le tarif :

  • Les matériaux utilisés : céramique, résine, métal ou métaux précieux
  • Le nombre de couronnes
  • Et la notoriété du praticien

En tout cas, n’hésitez pas à demander plusieurs devis avant de vous décider !!! D’ailleurs, vous pourrez solliciter un remboursement auprès de la sécurité sociale et de la mutuelle.

Bon à savoir !

La mobilité de l’appareil et la perte de rétention sont les risques les plus courants. Cependant, les échecs et les descellements peuvent également être causés par d’autres problèmes qui se manifestent le plus souvent à moyen et à long terme.

Mais pour assurer une longévité de l’appareil, il faudrait suivre scrupuleusement les conseils du praticien et respecter les visites régulières en vue d’un contrôle.