Quand faut-il mettre un implant dentaire ?

implant dentaire

Les dents peuvent avoir un rôle sur l’esthétique et aussi être à l’origine des premiers signes de vieillissement. Si vous avez récemment perdu une dent suite à une carie, un problème gingival, une maladie parodontale ou une blessure, vous êtes peut-être en train de considérer l’option de la pose d’un implant dentaire. Grâce aux implants, la médecine dentaire actuelle offre au patient auquel il manque une ou plusieurs dents de multiples solutions optimales. Ce site vous aidera à savoir si l’implant est la bonne solution pour vous.

Implant dentaire en cas d’absence de dents

La perte d’une dent a souvent des conséquences sur plusieurs autres dents ou sur l’os. La pose d’un implant dentaire en lieu et place d’une dent absente est une solution de remplacement qui permet de conserver l’os de la mâchoire et d’éviter d’abimer les dents voisines. En effet, celles-ci peuvent bouger par manque de calage. Des tassements alimentaires peuvent apparaître et entraîner des caries. Dans cette situation il est urgent de faire appel à un dentiste depuis votre nidouillet ou de vous déplacer vers un centre de soins dentaires.

La stabilisation d’un appareil dentaire amovible peut traiter l’absence d’une dent ou d’un groupe de dents par la pose d’implants.

La mastication stimulant l’os de la mâchoire, si une ou plusieurs dents viennent à manquer, l’os n’est plus régénéré et se résorbe progressivement, même si le patient possède une prothèse amovible partielle. Dans cette situation, la pose d’implants dentaires assure le maintien, la préservation du niveau et du capital osseux.

Implant dentaire : solution optimale aux déficiences dentaires

implant-dentaireLes difficultés masticatoires consécutives à la perte des dents entraînent une détérioration de la digestion, qui se traduit par une diminution de l’absorption de vitamines, de minéraux, de fibres alimentaires et de protéines ; et par une augmentation de gras et de cholestérol. L’implantologie dentaire peut apporter une solution à ce problème.

L’implant dentaire ostéointégré a un taux de succès de 95 % d’après la littérature scientifique. Pour arriver à un tel taux de réussite, l’implant dentaire doit être posé dans les bons axes pour que les forces masticatoires s’exercent correctement. En cas d’échec, la pose d’un autre implant se fera quelques mois plus tard avec le même taux de succès.

Il existe aussi un autre type d’implant, mis temporairement en place pour remplacer une dent manquante ou pour servir de moyen d’ancrage à des forces orthodontiques. Dans ce cas, l’implant dentaire est beaucoup plus petit et ressemble à un petit clou. Il est posé directement, sans dégager la gencive, et sera retiré une fois le traitement orthodontique terminé.

Implant dentaire pour corriger une prothèse amovible

Les implants dentaires peuvent servir à stabiliser une prothèse dentaire amovible partielle ou complète qui ne tient pas en bouche. Pour ce faire, deux à quatre implants sont placés avec des boutons pressions ou une barre d’ancrage. Les prothèses sur implants sont non seulement plus confortable et discrètes que les prothèses amovibles, surtout elles préservent par ailleurs l’os de la mâchoire et gardent saines la denture existante.

L’implantologie dentaire s’est en effet considérablement développée ces dernières années, permettant ainsi d’éviter le recours au bridge et aux appareils amovibles et offrant une solution réellement durable. Les résultats sont par ailleurs excellents et la plupart des patients qui vivent aujourd’hui avec un implant en sont satisfaits.

L’implant dentaire transmet les forces de mastication à l’os comme une racine naturelle. Cette sensation d’appartenance est encore mieux ressentie chez les sujets équipés auparavant de prothèse amovible. Du point de vue comparatif, une prothèse sur implants offre le meilleur confort moderne, une fonctionnalité optimale ; voire une stabilité et une mastication normales, qu’une prothèse amovible.