Prothésiste dentaire : formations, études, diplômes

Prothésiste dentaire

Le prothésiste dentaire est un salarié exerçant sa profession au sein d’un laboratoire dentaire. C’est un métier passionnant pour ceux qui sont attirés par la santé buccale et la création. Mais quel type de formation suivre pour faire partie de ce monde ? Quelles sont les principales tâches qui attendent les futures recrues ?

Les missions d’un prothésiste dentaire

En effet, le prothésiste n’est pas en contact direct avec les clients. C’est le chirurgien-dentiste qui est tenu de prendre les empreintes buccales des patients. Ainsi, sa principale tâche est de fabriquer des prothèses dentaires de toutes catégories : couronnes, appareils dentaires, bridges et orthèses. Cependant, il peut également être amené à faire des réparations ou des réajustements et à créer des appareils d’orthodontie. Dans l’exercice de ses fonctions, il a besoin d’un matériel complet pour réaliser une finition impeccable, car l’ajustement doit être le plus précis possible, à un millimètre près.

Pour réussir dans un domaine, il faudrait que le travail vous passionne. C’est la règle numéro un ! Ensuite, puisque le travail requiert de la précision, de la minutie et du soin, le candidat doit être délicat et adroit dans tout ce qu’il entreprend. En outre, une maitrise parfaite de la création d’une prothèse et des appareils est indispensable. Il faudrait mettre en pratique les acquis au centre de formation prothésiste dentaire. Par ailleurs, un bon sens de l’esthétique et de l’observation ainsi qu’un esprit ouvert est essentiel pour exercer le métier.

Quelles sont les formations requises ?

Le métier est accessible avec un bac professionnel prothèse dentaire ou un Brevet Technique de Métiers prothésiste dentaire. Toutefois, c’est le minimum requis. Mais pour faire partie des laboratoires de grandes envergures, il est conseillé de poursuivre les études jusqu’à l’obtention d’un BTS ou une licence professionnelle prothésiste dentaire. Ces diplômes vous permettront d’avoir une meilleure place dans les années à venir.

Pour tenir des postes à haute responsabilité (comme des chefs d’équipe, chefs de laboratoires etc.), il est conseillé d’avoir un minimum de connaissance en gestion et en finance. Vous en aurez toujours besoin tout au long de votre carrière. Néanmoins, vous pourrez aussi suivre une formation prothésiste pour vous perfectionner que ce soit par correspondance ou en salle !

Quel est le salaire d’un prothésiste ?

Pour un débutant, le salaire moyen est de 1725 euros. Mais au fil du temps, le salaire peut atteindre les 3000 euros par mois selon la boite et la compétence du prothésiste.

En bref, les perspectives d’avenir sont très prometteuses, car le métier offre de nombreux débouchés. De même, sur le marché international, on peut recenser qu’au moins une fois dans sa vie, une personne a besoin de recourir à une prothèse dentaire.